“De la Suisse à la France au Québec”: l’expérience de Tatiana

La semaine dernière j’ai publié l’expérience de Clémence à La Réunion (ici), aujourd’hui nous découvrons l’histoire de Tatiana, qui a quitté la Suisse il y a 4 ans pour s’installer en France.

“Malgré mon attachement à ma jolie ville de Neuchâtel,  je n’ai pas résisté à quitter le brouillard pour la mer une fois mon diplôme de Lettres en poche… Dans la “vraie” vie, je travaille pour la presse magazine – et je suis fan de voyages, de nature et de chocolat.

Tatiana”

Tatiana raconte ses expérience d’expatriée sur son blog “y’a pas le feu au lac” que je vous invite à découvrir! Une vrai délice!

Ma vie loin de mon pays

Photos de l’article: Tatiana

Kantu-de-ya-pas-le-feu-au-l
Voici Tatiana

 

Bonjour tout le monde!

Comme Francesca, je suis une expatriée en France… mais infiltrée de manière discrète parce que ma langue maternelle est déjà le français. Je viens en effet de Neuchâtel, une petite ville de la Suisse francophone. Le seul hic, c’est qu’il paraît que maintenant j’ai pris l’accent français!

Je vis à Montpellier depuis plus de 4 ans, au Sud de la France, là où il y a la mer, les flamants roses et le soleil. J’aime beaucoup cette région. Si j’ai atterri ici, c’est parce que j’ai eu la bonne idée de tomber amoureuse d’un Français qui travaillait en Suisse… et je l’ai suivi lorsqu’il a dû repartir.

mots-suisses-quebecois-francais-tableau
Le français au Québec, en France et en Suisse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au début, je me disais que j’aurais préféré rencontré un garçon d’une culture plus exotique. Mais en arrivant ici, j’ai remarqué que c’était peut-être quand même le cas… J’ai découvert plein de différences culturelles par rapport à ma vie en Suisse – que ce soit la tradition de l’apéro, la coutume de manger du pain et du fromage avec chaque repas, en allant chez le dentiste ou à propos de l’administration. Je m’amuse à les compiler sur mon blog, Yapaslefeuaulac! Oui parce qu’à force de noter ces différences sur un carnet, j’en ai fait un blog entier, où je publie un article par semaine depuis 2012. Mes articles préférés sont ceux sur la francophonie et les mots suisses qui sont inconnus en France – comme lolette, chiclette ou foehn. J’ai aussi découvert des expressions du Sud de la France qui m’ont bien fait rire, comme ça m’espante, une rougne, une piche.

Comme j’aime beaucoup voyager et explorer mon nouveau pays, je raconte aussi mes escapades sur le blog, et il y a même un volet consacré au Québec. J’y ai passé six mois l’an dernier, à Montréal – une aventure merveilleuse qui m’a permis d’apprendre plein de mots québécois, cette fois!

 

Voilà, je souhaite bonne chance à Francesca pour son blog, et j’espère que vous aurez envie de suivre mes aventures sur Yapaslefeuaulac!

Des becs,

Kantutita

www.yapaslefeuaulac.ch

One thought on ““De la Suisse à la France au Québec”: l’expérience de Tatiana

Laisser un commentaire

line-height: 30px;