Visiter Ferrare en 1 jour

5
(2)

Visiter Ferrare en 1 jour : Ferrara, ville de la Renaissance, ville des Estensi, ville des vélos et du salama da sugo. Ferrara enveloppée dans le brouillard, caressée par le Grand fleuve et baignée par la mer. Ville d’artistes, ville somnolente, ville d’inspiration, ville qui vous pénètre.

Ferrara est ma ville de naissance, et je l’adore ! Cet article a été coécrit avec ma sœur, historienne de l’art et passionnée des secrets de Ferrara.

Que faire à Ferarra en 1 jour

Le meilleur moyen de visiter Ferrara est certainement à vélo.

De nombreux hôtels, chambres d’hôtes et appartements mettent des vélos à disposition de leurs clients.

Un parmi d’autres l’excellent hôtel Carlton (cliquez ici pour voir les prix) en plein centre ville.

Avant de partir pour notre petit tour, il est juste de rendre hommage à la ville.

Ce qui a rendu Ferrara si précieuse et unique, ce sont les Estensi. C’est une ancienne famille d’origine vénitienne (d’Este pour être précis) qui l’a gouvernée jusqu’en 1598. Ils ont fait construire le grand château qui domine la ville, point de départ de notre itinéraire à deux roues.

que faire à ferrara en 1 jour

Alors, en selle !

Empruntez la via Ercole I d’Este, considérée comme l’une des plus belles rues d’Europe. Il s’agit d’une longue perspective pavée qui longe le Palais des Diamants, merveilleux édifice conçu par Biagio Rossetti pour les loisirs des Ducs d’Este et aujourd’hui siège d’expositions d’art très importantes.

Un peu plus loin, en prenant une petite rue sur la gauche, vous arriverez à la Monumentale Certosa à laquelle je vous conseille de jeter un coup d’œil et pourquoi pas, de faire une courte visite, pour découvrir les nombreux concitoyens qui ont rendu cette ville grande et qui reposent ici : Antonioni, Boldini, Alda Costa …

Ce silence étouffé qui entoure la Certosa, vous le retrouverez souvent à Ferrara.

Une fois retournés sur la via Ercole I d’Este, nous arrivons à la soi-disant « Maison du Bourreau« … J’imagine que votre imagination s’est immédiatement enflammée, mais hélas, je dois vous ramener à la réalité : les bourreaux n’ont jamais habité cet édifice, qui était en réalité une porte d’entrée de la ville, la « Porte des anges« , en raison de sa proximité avec le grand cimetière…

En regardant au-delà de la porte, vers le nord, le parc urbain s’ouvre, ancienne propriété des Ducs d’Este et aujourd’hui magnifique et agréable jardin public où vous pourrez vous détendre un peu et faire un pique-nique.

Ensuite, entrons dans les remparts de la ville. Ce que vous allez traverser est certainement le tronçon le plus charmant.

Beaucoup me demandent si en parcourant les remparts, on peut faire le tour complet de Ferrara.

Malheureusement non : de nombreux tronçons de l’ancienne enceinte murale ont été abattus au fil des siècles pour des questions de viabilité et de sécurité. Ils allaient être complètement détruits, mais la noblesse ferraraise du XIXe siècle a voulu en conserver certains pour ses promenades en calèche, et c’est ainsi qu’aujourd’hui nous pouvons encore profiter d’une agréable promenade à l’ombre des peupliers.

Je voudrais vous emmener dans un endroit secret

Après le virage à angle droit, vous trouverez une route caillouteuse en descente. Empruntez-la.

Vous êtes arrivés à la Campagne à l’intérieur de la ville, l’Associazione Terraviva, une oasis verte de paix : flânez ici et là, cherchez les animaux, les maisons dans les arbres, les sentiers secrets entre les haies et le jardin des fruits oubliés.

En poursuivant sur le chemin de terre, vous vous retrouverez sur la route goudronnée et peu de temps après, vous serez sur la belle Piazza Ariostea, animée de jour comme de nuit : offrez-vous un café, un apéritif ou une glace sous ses arcades et faites un tour sur sa piste en anneau.

Si vous êtes en ville fin avril ou début mai, vous pourrez assister au célèbre Palio, une reconstitution historique des anciens jeux de la Renaissance, avec des compétitions de musiciens, de porte-drapeaux, d’enfants, de chevaux et d’ânes…

En prenant la via Palestro, vous vous retrouverez rapidement dans le centre historique.

Le centre ville de Ferrara

Je vous conseille de descendre de votre destrier et de continuer à pied. Les ruelles étroites sont généralement très animées et vous devrez alors faire attention aux ferraresi qui pédalent rapidement entre les piétons.

En quelques pas, vous vous retrouverez sur la Piazza Trento Trieste, sur laquelle donnent les portiques du Duomo.

En regardant autour de vous, vous remarquerez une petite note dissonante dans l’harmonieux profil urbain de la place. Ce qui abrite aujourd’hui le McDonald’s est l’ancien Palazzo della Ragione où la justice était administrée. Il s’agit d’une reconstruction très hâtive du Palais d’origine du XVIe siècle.

Juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale, il a été incendié pour éliminer des documents considérés comme gênants à l’époque.

Un regard sur le Duomo, sa merveilleuse façade et son majestueux intérieur baroque est un must.

Prenez maintenant Corso Porta Reno.

Vous remarquerez qu’il monte légèrement, comme bon nombre de rues de la vieille ville. Celles qui sont aujourd’hui des rues étaient autrefois des canaux, des petits ruisseaux, des deltas.

Remblayés de sable et de terre au fil des siècles au fur et à mesure que la ville grandissait, et qui conservent encore aujourd’hui la pente originale des cours d’eau.

Nous avons ainsi la via Ripagrande, la via Coperta, la via Camposabbionario, etc…

Autrefois, Ferrara devait ressembler à une sorte de Venise.

Allons maintenant découvrir l’une des rues médiévales les mieux conservées de la ville : la via delle Volte. Le nom rappelle les nombreux arcs qui la jalonnent. Vous pouvez la parcourir entièrement. Si vous vous trouvez là-bas par temps de brouillard ou la nuit, votre promenade sera vraiment magique.

En la parcourant entièrement, vous arriverez à l’ancien Castrum Byzantinum d’où tout a commencé.

D’un campement de soldats de l’armée byzantine, Ferrara est née.

Dans ce quartier, vous trouverez également l’un de mes lieux préférés : le couvent de Sant’Antonio in Polesine. Encore habité aujourd’hui par des religieuses cloîtrées et visitable.

En retournant vers le centre, prenez la via Mazzini et ses petites ruelles.

Vous vous trouverez dans l’ancien ghetto juif avec ses rues pavées figées dans le temps, l’ancienne et la nouvelle synagogue et de vieux palais témoins des fastes du passé.

Votre balade d’un jour à Ferrara est terminée !

J’espère qu’elle vous a plu.

Si vous passé par Ferrara et ses environs et que vous cherchez un guide, n’hésitez pas à me contacter pour organiser la visite !

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 5 / 5. Vote count: 2

No votes so far! Be the first to rate this post.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pinterest
fb-share-icon
LinkedIn
LinkedIn
Share
Instagram
WhatsApp
Retour en haut