Autour de l'environnement

Documentaire Seaspiracy: Comment sauver les océans

 

Seaspiracy est un documentaire bouleversant qui pourrait changer votre vision de la pêche.

Je vous partage dans cet article, les passages clés.

 

Le Documentaire Seaspiracy diffusé par Netflix

L’exploitation de plus en plus intensive des ressources menace de nombreuses espèces.

Les Océans sont en train de se vider petit à petit.

 

« Au rythme actuel, d’ici 2050, il n’y aura plus de pêche commerciale, parce qu’il n’y aura plus de poissons à pêcher ». Sylvia Earle, biologiste

 

Nous pêchons, 5 millions de poissons par minute. 

Moins d’un pour cent de nos océans sont protégés contre la pêche industrielle.

46% du plastique dans les Océans vient des filets de pêche contre seulement 0,03% provenant des pailles.

Les pêcheries commerciales sont le principal moteur de destruction de ces milieux naturels.

« Nous avons une image des pêcheries qui est très forte dans notre esprit. On s’imagine un petit bateau voguant sur l’eau. Mais dans les faits, c’est une machine de mort qui utilise des technologies très efficaces pour éliminer les poissons ». Le journaliste George Monbiot, chroniqueur au quotidien britannique The Guardian

 

Les prises accidentelles

Ces bateaux utilisent des engins de pêche, qui remontent une quantité énorme de « prises accidentelles ». Ces prises peuvent inclure les poissons, les dauphins, les oiseaux marins, les tortues et les cétacés.

prises accidentelles

50 millions de requins sont capturés involontairement chaque année.

C’est très grave, car ils jouent un rôle essentiel dans la préservations des océans.

L’esclavage en mer

Dans certains pays exportateurs, dont la Thaïlande, les pêches commerciales peuvent cacher de l’esclavage en mer.

Le réalisateur est allé à la rencontre des victimes, à son risque et péril : 

« Les gens ne veulent pas savoir d’où viennent les fruits de mer. Ils veulent juste les manger. Mais beaucoup viennent de l’esclavage », affirme une ancienne victime face à la caméra.

Les routes de l'esclavage" : un documentaire événement - Outre-mer la 1ère

Quid de la pêche « durable »?

Le film remet en question certaines certifications, par exemple « Dolphin Safe ».

Mais peut-on garantir qu’un bateau certifié ne pratique pas une pêche qui est nuisible pour les dauphins ?

« Non. Une fois le bateau en mer, comment savoir ce qu’il fait ? Nous avons des observateurs, mais ils peuvent être soudoyés ». Mark Palmer, du Earth Island Institute, l’organisme qui chapeaute la certification « Dolphin Safe ».

 

Les fermes piscicoles, une alternative durable?

Le poisson provenant de la pisciculture est souvent considéré comme plus écoresponsable mais le documentaire nous alerte sur quelques points :

  • certaines espèces sont nourries avec des granulés fabriqués à partir de poissons sauvages capturés
  • le saumon d’élevage serait en réalité gris si sa nourriture n’était pas bourrée de produits chimiques qui lui donnent sa fameuse chair rose.
  • des infestations de poux de mer et des crises crises cardiaques provoquent la mort d’un nombre considérable de poissons dans les fermes piscicoles.
 

Comment sauver les océans?

Pour réduire l’impact de ce désastre écologique, le levier d’action individuel est la réduction du nombre de repas avec poisson. En particulier il faudrait éviter de manger du poisson quand on ne connait pas la provenance et le système utilisé pour le pêcher.

Même si cela semble extrême, c’est la seule solution efficace suggérée par le réalisateur de ce documentaire.

A chacun ses prises de conscience et ses choix.

Documentaire Seaspiracy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.